3500€ de Courir en Deux-Sèvres pour Vivre la vie

622aa7fd9e1c2ee3138b4b24

L’association niortaise, organisatrice de la Coulée Verte, a tenu son assemblée générale. L’occasion d’évoquer le volet solidaire de l’épreuve niortaise.

Plus de trente ans que Courir en Deux-Sèvres invite l’amateur de course à pied à se rassembler le troisième dimanche d’octobre. Le rendez-vous est devenu pour certains un objectif, pour d’autres l’opportunité de découvrir l’adrénaline d’un peloton massif à l’assaut du chronomètre.
Une entrée dans la solidarité Alors, l’assemblée générale de l’association organisatrice de la Coulée Verte, première course à pied départementale, est naturellement l’occasion de poser un regard serein sur ce qu’a été la précédente édition et de se projeter sur ce que sera la prochaine.
Jean-Claude Siron est le président d’une association qui fait courir à chacun son rythme. Le successeur de Jacques Gattepaille est revenu sur l’édition 2021, à la fois sur le plan sportif et sur le plan moral. 1.488 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée sur les 8 km (43 % de femmes), contre 1.682 sur le semi-marathon (19 % de féminines). La Coulée Verte, c’est aussi une place pour le handisport, avec 25 engagés et une volonté assumée de poursuivre dans cette voie tracée par Sébastien Guitard. Le retour des animations extérieures marquera 2022, notamment les courses enfants qui ont aussi contribué à la renommée de l’épreuve. Une 32e édition programmée le 16 octobre 2022, qui s’annonce toute aussi prestigieuse que ses devancières. Si tour à tour les membres du bureau ont rendu compte de leurs tâches (Jean-Marie Rouvreau pour les comptes, Jean Moya pour la communication), les remerciements à Gérard Gouraud, trésorier pendant dix-huit ans de l’association, ont de façon émotionnelle rappelé l’engagement bénévole qui est celui de ces inconditionnels de la Coulée verte.
Si deux champions se croisent, l’un prenant du recul (Jacques-Marie Guillet), l’autre se voyant confier de nouvelles tâches (Guy-Marie Guéret), Courir en Deux-Sèvres s’appuie sur une solide équipe qui entend pérenniser sa relation avec le Stade Niortais. Et puis, la Coulée verte est entrée dans le monde de la solidarité il y a quelques années. Une démarche caritative qui donne une dimension humaine, voire humaniste, à une course à pied qui, elle, offre une dimension sportive nationale à la ville de Niort. La poursuite du soutien à Vivre la Vie, qui vient en aide aux malades du cancer depuis 2009 (dotation de 3.500 € en 2021), montre cette volonté d’associer l’effort sportif à l’aide à l’égard des malades, en leur apportant un bien être que chaque coureur trouve dans sa foulée.
Vivrelavie85.com